Back home

A propos de WWSF | Contact | Devenez membre/sponsor | Evénements | English | Español

 
 Journée Mondiale 19.11
 Prix Prévention
Introduction
Critères de sélection
Lauréates
Cérémonie des prix
 International Clearinghouse
 Campagne autocollants
 Documentation
 Sponsors

  
 Prix pour la créativité
 Journée Mondiale 15 oct.
 Cercles de Compassion
 Moutons Mali
 Sponsors

  
 WWSF 0.7% Fond
 Mission/But
 Histoire
 Sources
 Comment investir
 Message de sponsors

Prix WWSF
pour la prévention des
abus envers les enfants 2005

 

Laureates 2009
Laureates 2008
Laureates 2007
Laureates 2006
Laureates 2005
Laureates 2004

La WWSF récompense quatre organisations pour leurs
activités novatrices de prévention
à l’occasion de la
Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants – 19 novembre

Première organisation lauréate (3000 US$)

International Child Abuse Network Inc - Yes ICAN, Etats Unis

Membre de la coalition depuis 2002, Yes ICAN a été fondée en 1997 dans l’objectif de venir en aide à des individus victimes d’abus dans le monde entier en leur offrant via Internet un accès à une information gratuite, actualisée et experte ainsi qu’un forum leur garantissant confidentialité et anonymat (« Chats »). Dès 2003, en réponse à la demande de Yes ICAN, le Maire de la ville de Los Angeles (James Hahn) avait proclamé 19 novembre - Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants pour les résidents de sa ville. En 2004, Yes ICAN a répété sa demande et a reçu une proclamation du Maire de Los Angeles pour la deuxième année consécutive ainsi que le soutien du Gouverneur de Californie (Arnold Schwarzenegger) et du Board of Supervisors de Los Angeles (Comité des élus du Comté), désignant le 19 novembre comme Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants non seulement pour Los Angeles mais aussi pour la Californie. A l’occasion de la Journée mondiale 2004, Yes ICAN a également mis en place plusieurs activités :

  1. Yes ICAN a tenu son deuxième spectacle artistique annuel. Des enfants et des jeunes âgés de 5 à 18 ans ont participé à cet événement en proposant des travaux artistiques et des poèmes originaux sur le thème “Que peuvent faire les enfants?”. Cet événement a également été l’occasion pour les enseignants et les parents de parler de la prévention des abus envers les enfants. Encouragée par son succès, Yes ICAN espère faire de cette journée un événement annuel.
  2. Yes ICAN a réservé un espace sur son site Internet pour promouvoir la Journée mondiale ainsi que la Convention relative aux droits de l’enfant, invitant les internautes à l’action et leur proposant des liens (plus de 2000 personnes ont visité le site dans cet intervalle).
  3. Yes ICAN a diffusé l’information sur la Journée mondiale auprès de plus de 700 individus et organisations au moyen de dépliants et a envoyé une annonce par e-mail plusieurs jours avant le 19 novembre invitant chaque destinataire à transmettre le message à au moins 10 autres personnes. Avant la fin de la Journée mondiale en Californie, Yes ICAN avait envoyé 2500 messages.

haut de la page  

Deuxième organisation lauréate (1000 US$)

Asociación Afecto contra el maltrato infantil - AFECTO, Colombie

Membre de la coalition depuis 2001, l’Association Afecto a été fondée en 1986 afin d’insister sur la nécessité de placer la question de la maltraitance des enfants dans les agendas publics du pays et de professionnaliser les soins pour les enfants victimes. A l’occasion de la Journée mondiale 2004, l’Association a lancé la campagne “Sólo por Hoy” (Seulement pour aujourd’hui) dont l’objectif est de sensibiliser et de transformer les pensées violentes en gestes d’affection. Plusieurs activités ont préalablement été menées: enregistrement des messages de la campagne pour les communautés des régions Pacifiques et Atlantiques, impression des cartes de la campagne, publications dans les journaux, interviews radio-télévisées et réalisation de nombreuses collaborations pour la célébration du 19 novembre à Bogotá avec:

  1. La sénatrice A. Moreno P.: présentation de deux projets de loi sur les abus sexuels envers les enfants; organisation d’un Forum au sein du Sénat sur le thème avec retransmission télévisée; impression des cartes de la campagne.
  2. La Police des Mineurs: Encadrement dans les rues principales de la ville d’une pièce de théâtre, d’un défilé et de la distribution de 7000 cartes aux automobilistes.
  3. La Fondation Disparando Cámaras para la Paz: distribution de cartes aux passagers des transports urbains et sensibilisation sur la nécessité de prévenir les abus.
  4. L’hopital clinique Universitaire San Rafael: Impression et distribution de 5000 cartes aux usagers et employés ; signature de l’Acte de Compromis par les employés et des directives de non maltraitance sur les enfants.
  5. Le Gymnase Moderne: Invitation des recteurs et directeurs de collèges de Bogotá et promotion de la campagne.

D’autres organisations locales et régionales ont célébré la Journée en Colombie avec de nombreuses activités (discours, pièces de théâtre, activités culturelles, défilés, visites d’écoles; distribution de cartes aux maires et communautés). Les activités eurent un impact dans les communautés locales et régionales ainsi que dans tout le pays grâce à une large couverture médiatique. En 2005, grâce à l’appel de l’Association Afecto, de nombreuses organisations colombiennes se sont jointes à la coalition.

haut de la page  

Deux récompenses supplémentaires (500 US$ chacune)

Muhammadan Women Welfare Society, Pakistan

A l’occasion de la Journée mondiale, la Muhammadan Women Welfare Society a dans un premier temps créé un Comité composé de 10 personnes pour préparer les activités du 19 novembre:

  1. Des invitations pour commémorer la journée ont été envoyées à un grand nombre de professeurs, d’enseignants, d’avocats, de médecins, de psychologues, de travailleurs sociaux, de personnalités politiques et de parents.
  2. Environ 5000 brochures ont été distribuées au public.
  3. 45 grandes banderoles invitant la population à commémorer la journée ont été placées dans de nombreuses rues.
  4. Les posters de la WWSF ont été affichés dans la ville ainsi que sur les murs de la Muhammadan Women Welfare Society.
  5. Des centres religieux ont été visités à des fins de sensibilisation sur la nécessité de prévenir les abus envers les enfants.

Le 19 novembre, des activités spécifiques mettant en évidence le message de la Journée ont été organisées:

  1. Des marches de sensibilisation avec des enfants et des parents portant des banderoles et des drapeaux avec des messages sur la prévention des abus envers les enfants. Environ 800 personnes y ont participé.
  2. Des discours de leaders politiques et sociaux sur les droits de l’enfant et les abus à l’encontre des enfants.
  3. Des visites de centres éducatifs (11) avec des psychologues, des experts dans le domaine de l’éducation et des conseillers juridiques, donnant des cours et mettant en évidence la nécessité de prévenir les abus envers les enfants. Environ 12000 personnes, parmi lesquelles des enseignants, des élèves/étudiants et des parents y ont participé.
  4. Des activités culturelles incluant des pièces de théâtre, de la musique et des débats sur la prévention des abus envers les enfants.

400 personnes y ont participé. De plus 500 personnes ont signé une grande banderole affichée au siège de la Muhammadan Women Welfare Society pour soutenir la prévention des abus. La journée a fait l’objet de plusieurs articles publiés dans différents journaux locaux et nationaux. Elle a également été diffusée à la télévision.

haut de la page  

Youth Net and Counselling - YONECO, Malawi

A l’occasion de la Journée, YONECO, en collaboration avec le Gouvernement du Malawi (via le Ministère du Genre, de la protection de l’Enfant et des Services Communautaires), a organisé une commémoration nationale dans la ville de Zomba sur le thème “Arrêtez d’abuser des enfants - Envoyez les à l’école”:

  1. Une marche de quatre kilomètres conduite par le Maire de la municipalité et ses 14 conseillers. Près de 2000 enfants et 50 enseignants y ont participé, agitant des messages contre les abus envers les enfants et chantant des chansons.
  2. Des discours émanant d’autorités politiques et d’experts.
  3. Une pétition lue par les enfants pour que le Gouvernement du Malawi se prononce pour une tolérance-zéro à l’égard des abus envers les enfants.
  4. Des chansons et des danses traditionnelles ainsi que des pièces de théâtre présentées par des enfants et des troupes décrivant des situations d’abus envers les enfants.

Impact de l’événement:

  1. Treize représentants de la presse écrite et électronique ont participé à la commémoration.
  2. Le Maire de la municipalité a publié une proclamation contre les abus envers les enfants pour les résidents de la ville de Zomba. Il s’est engagé ainsi que son bureau à faire tout ce qui est possible pour le succès des campagnes contre les abus envers les enfants.
  3. Le Gouvernement s’est engagé à protéger et à promouvoir les droits de l’enfant.

haut de la page  

© copyright 2009 WWSF