Back home

A propos de WWSF | Contact | Devenez membre/sponsor | Evénements | English | Español

 
 Journée Mondiale 19.11
 Prix Prévention
Introduction
Critères de sélection
Lauréates
Cérémonie des prix
 International Clearinghouse
 Campagne autocollants
 Documentation
 Sponsors

  
 Prix pour la créativité
 Journée Mondiale 15 oct.
 Cercles de Compassion
 Moutons Mali
 Sponsors

  
 WWSF 0.7% Fond
 Mission/But
 Histoire
 Sources
 Comment investir
 Message de sponsors

Prix WWSF pour la prévention des
abus envers les enfants 2008

 

Laureates 2009
Laureates 2008
Laureates 2007
Laureates 2006
Laureates 2005
Laureates 2004

 

La WWSF récompense cinq organisations pour leurs activités novatrices
A l’occasion de la Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants – 19 novembre

Premier Prix 2008 (3000 $)

The Office of the Ombudsperson for Children, Croatie

La République de Croatie a constitué un organe supérieur en tant qu’institution sui generis : the Ombudsman for Children (le défenseur des enfants), pour protéger, contrôler et promouvoir les droits et les intérêts des enfants. Le défenseur des enfants agit à titre indépendant et autonome, conformément aux principes de justice et de moralité, et personne n’est autorisé à lui donner des ordres dans l’exercice de sa fonction. Le défenseur des enfants et ses adjoint(e)s ne doivent appartenir à aucun parti politique ni avoir une quelconque activité politique. Fonctionnaires de haut rang, ils sont nommés par le parlement croate pour une période de huit ans (renouvelable). Depuis le 31 mars 2006, le défenseur des enfants est Mila Jelavic´.

A l’occasion de la Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants - 19 novembre, the Office of the Ombudsperson for Children a organisé les activités suivantes:


Sensibilisation et diffusion d’informations sur la Journée mondiale:
Distribution d’informations auprès du public à plusieurs occasions: The Office of the Ombudsperson for Children a 2 publié un article sur la Journée et sur la prévention des abus sur son site dès le mois d’octobre 3 souligné l’importance de la Journée lors d’interviews dans la presse et lors de meetings 4 mentionné la journée dans un article publié dans un journal de sports (Sportske novosti) lorsque la question sur les abus dans le sport a été abordée ? fait référence à la Journée à l’occasion de la promotion de la publication « Violence domestique » (organisée par l’ONG CESI), ainsi que lors de présentations devant la délégation de Russie, etc.
Publication dans un journal hebdomadaire pour éducateurs et enseignants. Une annonce colorée intitulée « Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants », comprenant le message suivant « Aucune violence à l’égard des enfants ne peut se justifier. Toute violence à l’égard des enfants peut être prévenue », a été publiée au format poster afin de pouvoir être également utilisée dans les écoles et les jardins d’enfants. Objectif: insister sur l’importance de la prévention des abus envers les enfants auprès de tous ceux qui sont au contact des enfants dans les zones urbaines et rurales.
Publication d’un dépliant sur les abus envers les enfants et la façon de les prévenir: Destiné aux adultes qui s’occupent d’enfants, ce dépliant comprenait des informations sur la journée, un timbre émis à l’occasion du 18ème anniversaire de la Convention relative aux Droits de l’Enfant, des statistiques sur les abus en Croatie et dans le monde, des messages tels que « Dites Non à toutes les formes de violence contre les enfants », des idées d’action dans le domaine de la prévention ainsi que des messages invitant les enfants à demander de l’aide lorsqu’ils sont abusés. Le dépliant a été distribué dans toutes les librairies de Zagreb, aux représentants d’une soixantaine de villes et communes qui participaient à la conférence annuelle des « Villes et communes amies des enfants », aux polycliniques pour la protection des enfants de Zagreb ainsi que lors de tous les meetings et conférences auxquels the Office of the Ombudsperson for Children a participé.
Participation dans les médias: The Office of the Ombudsperson for Children a présenté le dépliant et participé aux discussions sur la prévention des abus envers les enfants lors du programme télévisé « Good morning Croatia » (Bonjour la Croatie). The Office of the Ombudsperson for Children a également donné des interviews dans les journaux ainsi qu’à la radio.
Organisation d’un débat intitulé « Base de données des auteurs de crimes sexuels sur les enfants » : Plusieurs experts ont partagé leur expérience sur le sujet et ont insisté sur l’importance des mesures de prévention. Le Programme CAP (prévention des agressions sur mineurs) mené par des ONG dans plusieurs écoles et jardins d’enfants a été présenté. Les médias ont couvert cet événement. Deux autres débats ont suivi les 21 et 23 novembre. La question des abus y a à nouveau été discutée et les dépliants ont encore été distribués.
Point fort:
Le Gouvernement de la République de Croatie a accepté la recommandation de the Office of the Ombudsperson for Children consistant à inclure le 19 novembre - Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants dans la «Stratégie nationale pour la protection des victimes de violence domestique 2008-2010».

 

 

go top  

Deuxième Prix 2008 (1000 $)

Corporación Gestión Ecuador - GE, Équateur

La Corporación Gestión Ecuador est une organisation privée, sans but lucratif, créée il y a plus de cinq ans, et composée de jeunes et d’adultes professionnels dans les domaines de la gestion sociale, de l’administration, de la thérapie familiale, de l’économie et du développement local. Sa mission principale consiste à favoriser le développement social des personnes défavorisées (enfants et handicapés) en faisant la promotion de leurs droits; en formant des facilitateurs dans le domaine de la prévention des abus sexuels sur les enfants et en créant des campagnes de solidarité en faveur des personnes handicapées.

 

A l’occasion de la Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants - 19 novembre, la Corporación Gestión Ecuador a organisé une campagne intitulée « Mi cuerpo es lindo, es mío y de nadie más » (Mon corps est beau, il m’appartient et à personne d’autre), avec pour objectif de contribuer à la promotion d’une culture de protection et de prévention des abus sexuels sur les enfants en sensibilisant la communauté éducative du District Métropolitain de Quito. Utilisant comme symbole de cette campagne le ruban jaune de la WWSF « OUI à la prévention des abus envers les enfants ! », la Corporación Gestión Ecuador a organisé les activités suivantes:
Création d’un groupe de coopération entre les différents acteurs travaillant sur les thèmes de l’enfance et de l’adolescence afin d’accroître leur secteur d’action: Le Conseil Métropolitain de protection intégrale des enfants et des adolescents COMPINA, les écoles municipales de Quito, la faculté de gestion sociale de la PUCE, la fédération des étudiants de l’Université Catholique de l’Équateur FEUCE, et la corporation des rois et des reines latins de l’Equateur ALKQN.
Formation de 60 bénévoles de l’ALKQN et de la PUCE sur: 1 les droits des enfants et des adolescents ainsi que sur les organismes de protection existant 2 les abus sexuels sur les enfants, leurs conséquences, les mythes et la réalité en Equateur 3 les techniques de base du théâtre.
Mobilisation de bénévoles de 6 écoles de Quito.
Présentation dans chaque communauté scolaire d’une pièce de théâtre réalisée par les bénévoles et distribution d’affiches expliquant aux enfants et aux adolescents comment se protéger eux-mêmes.
Diffusion d’informations sous forme d’affiches et de dépliants à toute la communauté scolaire.
Réalisation, au sein de l’Université Catholique Pontificale et en collaboration avec les écoles partenaires de la Corporación Gestión Ecuador, d’un événement culturel de taille: distribution de documents d’information et du ruban jaune de la WWSF à tous les participants, chansons sur les enfants, pièce de théâtre sur l’abus sexuel au sein d’une famille et enfin, partage d’informations sur les conduites d’autoprotection à adopter.

 

Trois Prix supplémentaires 2008 (500 $ chacun)

Fairland Foundation – FAFO, Ouganda

La Fairland Foundation, une ONG locale, a pour mission principale d’améliorer le bien-être des personnes vulnérables, plus particulièrement des orphelins, des enfants de la rue, des femmes, des personnes âgées et des handicapés, dans des domaines tels que l’éducation, la santé, l’économie, les droits humains, l’eau et les installations sanitaires, etc.

 

A l’occasion de la Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants - 19 novembre, la Fairland Foundation a organisé un événement au sein de la Fairland High School, un établissement secondaire du District de Mukono. L’essentiel des activités a été réalisé par les enfants eux-mêmes. Les élèves de quatre autres écoles ont également participé à cette journée. 1500 personnes au total ont pris par à cet événement.
Les traditionnels discours d’ouverture ont été suivis de l’hymne national et d’une prière. La chorale de la Fairland High School a ensuite chanté et d’autres élèves ont pu présenter une pièce de théâtre sur la prévention des abus envers les enfants. La participation des enfants à cet événement à été très importante.
Les représentants des écoles participantes ainsi que plusieurs groupes de chant ont contribué à cette célébration avec des musiques et des danses traditionnelles. Les élèves ont pu parler à leurs pairs du problème des abus: définitions, exemples, causes, dangers, comment les communautés s’en trouvent affectées et comment y mettre fin. L’un d’entre eux a saisi cette opportunité pour remercier le gouvernement, la presse (dont le journal « Bukedde »), la télévision (WBS) et la Fairland Foundation, pour avoir éduqué les gens sur les abus envers les enfants. Une autre élève a suggéré plusieurs exemples de mesures de prévention et a terminé en faisant appel à tous les ougandais afin qu’ils respectent les droits des enfants, futurs leaders du monde.
Le principal de la Fairland High School, le directeur exécutif de la Fairland Foundation et un représentant des médias se sont également adressés à l’audience. L’événement s’est terminé de la même façon qu’il a commencé, avec l’hymne national et une prière.

 

Stairway Foundation Inc. – SFI, Philippines

La Stairway Foundation est une ONG à but non lucratif créée en 1990 comme programme alternatif pour les enfants des rues les plus marginalisés et les plus menacés aux Philippines. Elle a pour mission principale de changer, par des modes d’expression créatifs, la perception que l’on peut avoir du problème et ainsi mobiliser des ressources supplémentaires.

 

A l’occasion de la Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants - 19 novembre, la Stairway Foundation Inc. a organisé un atelier d’une journée sur la Convention relative aux droits de l’enfant. Objectif : Eduquer la communauté sur les abus sexuels et sur les moyens de les prévenir. Cet atelier consistait en une session de formation pour les parents, laquelle a généré de grandes discussions. Il a été observé que la majorité des personnes se sentait mal à l’aise lorsqu’il s’agissait de parler de ce type d’abus. Afin de faciliter les discussions et la compréhension du problème, SFI a utilisé deux dessins animés sur l’inceste et la pédophilie : ¨Daughter¨ (fille) et ¨A Good Boy¨ (un gentil garçon). A la fin de la formation, la mère d’un enfant abusé a partagé avec le groupe les effets néfastes des abus sexuels et la façon dont elle a soutenu son enfant. Ce message très fort sur le caractère sérieux des abus sexuels a permis aux participants de réaliser que les abus sexuels sur les enfants pouvaient se produire n’importe où. Ils ont alors reconnu que vivre dans une zone touristique représentait des risques supplémentaires pour leurs enfants. Dix-sept parents ont pris part à cette discussion.
Le même jour, les enfants ont été invités à participer à un atelier séparé où ils se sont sentis libres de parler des différents types d’abus et de leurs expériences personnelles. Des photos/dessins ont été utilisés pour les aider à identifier les différentes formes d’abus. Il est alors apparu évident que plusieurs participants avaient été victimes d’abus physiques et sexuels, ce qui a amené SFI à leur fournir un soutien psychologique. Une pièce de théâtre a également été utilisée comme moyen d’expression, permettant aux enfants de jouer différents rôles et de s’interroger sur la façon de prévenir et d’empêcher que les abus ne se produisent.
Le 19 novembre, SFI a également participé à une conférence intitulée « The invisible child » (l’enfant invisible), organisée par The Asia Cutting Edge, un réseau international d’organisations chrétiennes travaillant pour le respect des droits de l’enfant en Thailande. La pièce « Cracked Mirrors » a été jouée par trois membres du groupe de théâtre TASK « Talented Ambitious Street Kids » (Enfants des rues talentueux et ambitieux) produit par la Stairway Foundation. L’authenticité de leur jeu s’expliquait par le fait qu’ils avaient eux-mêmes vécu et travaillé dans la rue. L’UNICEF a qualifié la pièce de « Progrès dans les efforts consistant à éduquer le public sur le problème largement caché des abus sexuels commis sur les enfants... en utilisant ce moyen puissant que constitue le théâtre ». Après le temps consacré aux questions et réponses, un homme de 65 ans, d’origine indienne, a confessé : « J’ai 65 ans et j’ai été abusé sexuellement enfant. C’est la première fois que j’en parle. Vous voir sur scène ce soir, vous les jeunes, m’a donné le courage de me lever et de parler. Je suis en colère, très, très en colère, que cela puisse arriver à un enfant! »

Community Human Rights and Advocacy Centre – CHRAC, Cameroun

CHRACH, une ONG apolitique et philanthropique créée en 2002, a pour mission de bâtir une société dans laquelle les droits humains, la culture démocratique et la bonne gouvernance sont respectés en promouvant, en protégeant et en construisant une culture des droits humains au Cameroun; en éduquant la communauté sur les abus, le trafic et l’exploitation sexuelle des enfants; en contribuant à l’évolution démocratique et à la bonne gouvernance par la médiation dans la résolution des conflits; et en donnant plus de pouvoirs aux femmes rurales, aux petites filles et aux handicapés grâce à des programmes d’éducation.

 

A l’occasion de la Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants - 19 novembre, CHRAC a organisé un symposium de deux semaines sur «l’impact de la violence dans les médias sur les enfants». Les enfants et les jeunes ont pu discuter et partager leurs propres expériences sur le sujet. Des campagnes de sensibilisation se sont déroulées dans plusieurs écoles et lieux publics. Un parlementaire a parlé avec un groupe d’enfants. Un débat a suivi et plusieurs idées et suggestions en sont ressorties, offrant aux jeunes la possibilité de discuter de la violence dans les médias, des actes de violence en général, des films pornographiques, etc., lesquels ont une influence néfaste sur leur croissance et leur développement. En raison de son grand intérêt pour les lois camerounaises, CHRAC a présenté au Parlement camerounais ses actions pour protéger les enfants de la violence dans les médias. CHRAC s’est également associé, le 19 novembre, à des organisations basées sur la foi pour transmettre son message. Un prêtre a mentionné le problème, utilisant l’évangile pour insister, auprès de plus de 700 enfants et 800 parents, sur la nécessité de prévenir la violence dans les médias. Le symposium a été organisé pour les jeunes, conjointement avec les Services de développement et d'éducation communautaire (CEDS), la Global Welfare Association (GLOWA) et le Ministère de la Jeunesse, sous le patronage du Service Provincial de la Jeunesse de Bamenda.

 

haut de la page